DPE : à quoi sert un diagnostic de performance énergétique ?

Publié le : 21 avril 20224 mins de lecture

La politique énergétique européenne vise la limitation de l’émission de CO2 et la réduction de la consommation d’énergie des bâtiments. Le DPE ou diagnostic de performance énergétique permet donc d’évaluer la consommation énergétique des bâtiments afin d’atteindre ces objectifs. Actuellement, le DPE est aussi devenu un outil pour tous les ménages pour qu’ils puissent connaître l’efficacité énergétique de leur maison.

Le DPE est-il obligatoire ?

Le Diagnostic de performance énergétique est un document obligatoire pour toute transaction immobilière, que ce soit une vente ou une location. Le DPE va permettre au locataire ou à l’acheteur les informations concernant la performance énergétique du bien, c’est-à-dire sa consommation énergétique et son taux d’émission de gaz à effet de serre. Par ailleurs, l’indice de performance énergétique montre aussi la qualité de l’isolation du logement et bien d’autres éléments se rapportant à la performance thermique de celui-ci. Dans ledit document, la classe énergétique est indiquée par une étiquette allant de A à G. A noter que les étiquettes F et G font référence à une très mauvaise performance de la maison en termes de consommation énergétique. La classe climat utilise les mêmes annotations A, B, C, D, E, F et G. Cette deuxième classe, étiquette le taux d’émission de gaz à effet de serre annuel du logement par mètre carré. Grâce au DPE, il est plus simple pour les propriétaires de déterminer s’il est nécessaire ou pas d’effectuer des travaux.

La réalisation du DPE

Pour réaliser un diagnostic de performance énergétique, il faut contacter un diagnostiqueur certifié. Il est important de noter que ce professionnel du bâtiment doit être entièrement indépendant. En d’autres termes, il ne doit avoir de lien ni avec le vendeur, ni avec le propriétaire du bien. Il faut également qu’il possède un contrat d’assurance professionnelle. La prestation du diagnostiqueur est à la charge du propriétaire. Dans le cas d’une vente, c’est le vendeur qui paie le DPE. Et s’il s’agit d’une construction immobilière, c’est le maître d’ouvrage qui prend en charge les frais liés au diagnostic. Actuellement, 8 000 diagnostiqueurs certifiés exercent en France.

Les recommandations dans le DPE

Outre les informations concernant l’estimation du coût annuel d’énergie, les indicateurs de confort, le DPE contient également différentes recommandations. Cette partie du document aborde notamment des conseils d’usage, des astuces pour optimiser la gestion et l’entretien des équipements, ainsi que les travaux à réaliser. A noter qu’un logement avec une mauvaise note au DPE est logiquement dévalorisé. Il est donc important de suivre les recommandations du diagnostiqueur.

Enfin, le DPE peut être réalisé même s’il n’y a pas une intention de vente ou de location du bien. Ce diagnostic a une durée de validité de 10 ans. 

Plan du site